Elections fédérales : pourquoi suis-je candidat à ma réélection ?

A l’automne 2015, j’aurai accompli durant 6 ans mon mandat de Conseiller national. Outre le grand intérêt de cette fonction, je l’assume avec enthousiasme et avec beaucoup de satisfaction.

Au vu de l’ampleur et de la relative complexité de la tâche, mes quelques années d’expérience au Parlement fédéral me paraissent être un réel atout en termes d’influence et d’efficacité dans la défense des causes qui sont chères à notre parti et à notre canton.

Concrètement, en tant que membre de la Commission de la science, de l’éducation et de la culture et président du Groupe parlementaire pour la formation professionnelle, je m’engage en priorité pour le maintien et le développement de notre système de formation pour tous sans privilège ; pour le soutien de la Confédération à la recherche et à l’innovation et plus particulièrement aux remarquables institutions de ces domaines actives dans notre canton.

Comme membre de la Commission de l’économie et des redevances, je participe très activement aux travaux visant à soutenir notre économie dans la perspective du maintien et de la création d’emplois, à améliorer les conditions de travail, en particulier au travers du développement et de la généralisation des conventions collectives de travail, à lutter énergiquement contre le démantèlement de nos assurances sociales. Dans le cadre de cette commission, je m’engage également pour un soutien efficace aux agriculteurs, via des paiements directs à l’appui d’une agriculture respectueuse de l’environnement et qui permette la production de denrées alimentaires de qualité à des prix raisonnables.

En plus de l’important travail en commissions, je soutiens bien évidemment toutes les actions que notre canton doit mener auprès des autorités fédérales pour rattraper son retard en matière de transports ferroviaires et routiers.

Mon activité parlementaire est aussi orientée en priorité vers la stratégie énergétique qui doit nous permettre de gérer au mieux la sortie progressive du nucléaire en développant l’efficience énergétique et les énergies renouvelables. Je m’engage aussi avec détermination pour le maintien de services publics performants jusque dans les régions périphériques.

La plupart de mes engagements politiques sont en cohérence et en synergie avec les mandats que j’exerce dans diverses associations syndicales (TravailSuisse), environnementales, ou de soutien à la formation, à la recherche et à l’innovation.

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *